Nouveautés Récits de voyages

  • Parti de Marseille pour une expédition vers l'Atlantique nord, Pythéas découvrit bien au-delà de la Grande-Bretagne une île qu'il baptisa Thulé et fut le premier à rapporter que la mer pouvait geler. À son retour, il consigna ses travaux scientifiques en astronomie, géographie et océanographie dans un traité De l'Océan, qui fut abondamment commenté et copié pendant toute l'Antiquité. Aucune page de son oeuvre n'a survécu. La plupart des commentateurs de l'Antiquité le traitèrent d'affabulateur, voire de menteur. Une mer gelée ? Quelle galéjade ! Son nom tomba dans l'oubli. Dans cette biographie imaginaire, François Garde réhabilite le marin, le Marseillais, l'astronome et le scientifique. Il retrace le destin d'un explorateur au temps d'Alexandre le Grand, et interroge le parcours d'un homme dont la vie fut guidée par la curiosité, la persévérance et la volonté de transmettre le savoir.

  • Ce guide propose 10 itinéraires pédestres géologiques sur des sites remarquables du département des Charente-Maritime, et vous invite à découvrir l'originalité de ses sites : falaises blanches de l'estuaire de la Gironde, les grottes troglodytiques de Meschers, le promontoire de l'église de Talmont, les conches de la côte de Beauté, le marais de Brouage, les îles de la mer des Pertuis, l'estuaire de la Charente, La Rochelle ou la douce blancheur de la pierre de Crazannes... Ce n'est pas un hasard si la Charente-Maritime est l'un des départements les plus visités de France. Ses paysages remarquables, baignés d'une lumière océane, découlent d'une évolution sur plusieurs centaines de millions d'années et contribuent à la douceur de vivre de ce territoire entre terre et mer. Une invitation au voyage et à l'étonnement à travers le regard du géologue qui vous fera découvrir les faces cachées et surprenantes de ce département.

  • Un road trip buissonnier au petit bonheur la France.

    Bifurquer au prochain croisement, se laisser distraire, dérouter, tentés par un panneau, une adresse, une balade, ou un coup de coeur.
    Respirer l'air du pays, sans autre but que de faire le plein d'énergie et de bonnes ondes. Rencontrer celles et ceux qui se réinventent loin des grands axes. Éviter les péages et les circuits balisés. C'est avec ces règles de conduite que Laurence et Fabrice ont bouclé un tour de France de l'intérieur, un voyage à la maison en quelque sorte, propice au dépaysement de proximité.

  • Le trajet, c'est déjà le voyage... Le voyage en train, c'est le voyage alternatif du XXIe s. Pas seulement plus écologique : temps long, rythme lent, inscription dans la réalité des paysages, des géographies humaines, c'est une autre façon de voyager qui privilégie les rencontres et la découverte des cultures locales. Un guide pratique et un beau livre qui propose de vivre 30 aventures en train, de quelques jours à trois semaines à la découverte de l'Europe.
    Des itinéraires détaillés qui traversent des destinations culturelles majeures, des lieux méconnus, des bifurcations dans l'arrière-pays... autant d'expériences qui apportent à chaque voyage un parfum d'aventure.

  • Osez l'itinérance à la force des mollets !
    Le vélo a le vent en poupe ! Sur les pistes cyclables de nos villes et sur les routes de France, la « petite reine » est le nouveau sésame de la mobilité urbaine et du tourisme durable.
    Partir en vacances en pédalant ? L'idée fait son chemin. Et pour cause, à vélo, il suffit d'ouvrir sa porte pour que débute l'aventure. Avec son très vaste réseau de routes secondaires et des aménagements cyclables en plein essor, la France est une formidable terre de voyage à vélo.

    Au fil des chemins de halage, sur les voies détournées qui battent la campagne et jusqu'aux légendaires cols des Alpes, ces 50 itinéraires explorent l'Hexagone dans toute sa richesse et sa diversité.
    D'inspirants périples de proximité le temps d'un week-end, d'une semaine ou plus à vivre en solo ou en famille, sous la tente ou à l'hôtel et pourquoi pas en VAE.

  • Pendant un an et demi, Céline et Vincent Treussier ont parcouru les routes, quittant la France pour l'Asie en compagnie de leurs deux jeunes garçons : Émile, 4 ans, et Fernand, 2 ans. Le couple a choisi le vélo comme mode de transport alternatif pour faire une pause et découvrir le monde avec leurs enfants. Ce périple au long cours, ils l'ont minutieusement préparé, de l'itinéraire à la trousse de secours en passant par le matériel photographique, indispensable pour documenter leur expédition, ou encore l'achat de leurs deux vélos, montés de toutes pièces, avec porte-bagages et carriole pour voyager à quatre. Ainsi, d'Annecy à Berlin, de Moscou à Tokyo, de Bangkok à Saint-Brieuc... ils ont parcouru 13 000 kilomètres et traversé 18 pays.

    Ce récit de voyage, très richement illustré, retrace leur parcours, pays par pays. Il revient sur leurs rencontres, leurs difficultés, leurs découvertes. Il partage les joies de cette famille au quotidien, mais aussi sa curiosité à vivre au rythme local, en s'imprégnant de l'ambiance et des coutumes de l'endroit. Une invitation à voyager différemment à vélo, en slow travel, pour apprécier le temps long, le plaisir des imprévus et le goût de l'effort physique.

  • « Il suffit en général de prononcer le mot de "Patagonie" pour provoquer chez votre interlocuteur un tourbillon d'images parfois convenues mais jamais totalement inexactes. C'est la force des grands paysages d'être fidèles à leur réputation. ».

    La Patagonie est de ces voyages où le fantasme et le rêve sont proches de la réalité : « On est toujours soufflé par la puissance et la beauté des lieux, dans quoi vient résonner la force de l'imaginaire qu'on y avait déployé. ».

    Un voyage au cours duquel sont convoqués Butch Cassidy et Jorge-Luis Borges, qui se sont peut-être croisés sur un trottoir de Buenos Aires, et dont on cherche les traces, souvent effacées, laissant par là-même place à la fiction. Puis aller vers le sud, parcourir une partie de la Patagonie argentine, chilienne ensuite, traverser la pampa, naviguer sur le détroit de Magellan et le canal de Beagle. Les pérégrinations géographiques convoquent les destins romanesques, des derniers Indiens aux rois autoproclamés, des derniers grands glaciers aux aventuriers, fugitifs, proscrits, rêveurs et fous qui y ont trouvé refuge. Entre fantômes historiques et littéraires, un voyage au bout du monde.

  • Long de plus de trois mille kilomètres, le Yukon traverse le Canada et l'Alaska avant de se jeter dans la mer de Béring. Chaque été, depuis la nuit des temps, les saumons royaux (ou chinooks) remontent ses eaux pour retourner pondre et mourir sur leur lieu de naissance. C'est l'un des derniers endroits sauvages de la planète.
    En entreprenant ce long et difficile voyage en canoë afin d'accompagner les saumons dans leur migration, Adam Weymouth souhaitait constater les effets du réchauffement climatique sur une nature presque vierge et coupée de tout. A terme, c'est l'existence même du saumon royal qui est menacée, mais aussi celle des communautés autochtones qui dépendent de lui, et dont l'auteur dresse un portrait inoubliable. S'interrogeant sur notre relation de plus en plus complexe avec le monde vivant, il nous offre le récit captivant d'une aventure extraordinaire, et nous invite à une immersion élégiaque au coeur des mystères de la vie.

  • Pour un départ au pied levé, un week-end découverte ou des vacances, partez sur les plus jolies routes de France et découvrez une autre manière de voyager, selon vos envies !
    À mi-chemin entre le beau livre illustré avec ses magnifiques photographies, et le guide pratique détaillé pour choisir et préparer son séjour, ce GEOBOOK est l'outil indispensable pour partir à la découverte de la France à travers des routes et des circuits emblématiques.
    Amateurs de sport, férus d'art, d'histoire (route du Souvenir, des impressionnistes ou des Cathédrales) ou de gastronomie (route des vins, de la mirabelle ou du foie gras), chacun trouvera son itinéraire !
    42 routes, mythiques ou plus insolites, à travers la France, Corse comprise.
    Plus de 100 photographies et 50 cartes.
    Les principales informations touristiques et un descriptif détaillé de chaque route.
    Des tableaux pour choisir son voyage en fonction de ses goûts, de ses activités préférées, du climat souhaité, mais aussi de la distance, du coût et de la durée de son séjour.

  • Un guide tout en couleurs, illustré par des dizaines de photos.
    Un guide qui couvre l'une des régions les plus touristiques de France : le littoral et l'arrière-pays vendéen et charentais, incluant le Marais Poitevin.
    Le plein d'itinéraires pour découvrir les meilleurs spots de la côte, pour le farniente ou les sports nautiques : l'île de Ré, l'île d'Oléron, l'île d'Yeu, Noirmoutier, Royan, l'île d'Aix...
    Des focus sur les sites culturels, avec plein d'encadrés et d'anecdotes sur le patrimoine : les églises romanes du Saintonge, l'histoire de La Rochelle....
    Des lieux gourmands et la cuisine du terroir mis en avant : où déguster les huîtres de Marennes, une excursion dans le Cognac, les spécialités typiques et parfois insolites...
    Une sélection des meilleures adresses de la région - des restaurants de fruits de mer aux cafés de village ainsi que les plus beaux hébergements - pour préparer un séjour selon ses envies et le temps/budget disponibles.

  • Le premier guide de terrain pour décrypter les paysages : avis aux amateurs de rocs !

    Comment « lire » nos paysages ? Ce manuel de « géologie appliquée » nous conduit à travers nos terroirs et décrypte de façon très accessible ce que nous avons devant les yeux. À partir de l'histoire mouvementée des roches du sous-sol, qui se compte en millions d'années, il nous fait comprendre les minéraux, les plantes et les animaux sauvages et domestiques, comme les vaches des bocages ou des alpages, mais aussi les matériaux de l'architecture traditionnelle, l'emplacement de certains villages ou le type d'agriculture pratiquée...

    Illustré de 700 photos, ce guide nous emmène des blancs calcaires de Provence aux noirs terrils du Nord, des sables dorés des fleuves aux plages du littoral, des granites roses bretons aux roches rouges volcaniques corses ou auvergnates, des sombres grottes cévenoles aux glaciers étincelants des plus hautes montagnes. La diversité de la France se prête merveilleusement à ce jeu original d'observation, de déduction et de révélation. Logique, géologique, et superludique !

  • Tout ce qu'il faut savoir et une sélection d'itinéraires cyclables en France et en Europe pour vous lancer dans l'aventure en famille.

    Voyager à vélo en famille, c'est possible ! Quel que soit l'âge de vos enfants, des plus petits aux ados, cet ouvrage vous donne toutes les clés, fruit de l'expérience des auteurs, pour préparer vos voyages, et vous propose une sélection des plus belles pistes cyclables de France et d'Europe pour vous lancer dans l'aventure.

    Les auteurs roulent en famille depuis la naissance (ou presque !) de leurs trois filles qui ont aujourd'hui respectivement 16, 13 et 10 ans.

    Ils ont testé, expérimenté des dizaines d'itinéraires en France et en Europe.

    Ils ont testé, expérimenté des dizaines de solutions (remorque, barre de traction, vélos d'enfants..) pour que le voyage à vélo, selon l'âge des enfants, se passe à merveille.

    Ce guide pratique répond à toutes les questions et correspond bien à l'air du temps qui s'oriente vers le « slow travel » (prendre son temps...), le développement durable, la mobilité douce, et l'augmentation des pistes cyclables en France et en Europe.

  • Une aventure homme-animal extraordinaire.
    L'histoire se passe en Normandie, dans la grande forêt domaniale de Louviers. Photographe, conférencier et amoureux de la nature, Geoffroy Delorme n'a pas encore vingt ans quand il rencontre un jeune brocart qui va changer sa vie. Il lui donne envie de s'installer en forêt pour vivre au contact des chevreuils. Cette immersion va durer dix ans.
    Vivre seul en forêt sans tente, ni abri, ni même un sac de couchage ou une couverture, c'est surtout apprendre à survivre. Geoffroy Delorme suit l'exemple des chevreuils. Il adopte leur mode de vie, apprend à manger comme eux, à dormir comme eux. Il acquiert une connaissance unique de cet animal et son mode de vie.
    Vivre en forêt est un apprentissage difficile. Il faut apprendre à se nourrir et apprendre à stocker. Au printemps, Geoffroy Delorme cueille des feuilles : ortie, menthe, origan, lamier, reine des prés, achillée millefeuille, angélique.... Il les fait sécher en évitant les moisissures et les attaques d'insectes. Pour les protéines, il y a les fruits à coques qu'il ramasse à l'automne et stocke comme les écureuils dans un tronc d'arbre ou dans une cavité rocheuse. Enfin, il y a les vitamines qu'il puise abondamment dans les fruits en été, mais dont il prive son corps en hiver.
    L'homme-chevreuil est l'histoire d'une quête ancienne et qui reste fascinante : renouer avec la vie sauvage.

  • Quand Lydie Lescarmontier embarque à bord de l'Astrolabe, célèbre navire polaire, elle ne connaît que sa destination : l'Antarctique, via les quarantièmes rugissants puis les cinquantièmes hurlants.
    Partie dans le cadre d'une expédition scientifique pour observer l'évolution des glaciers, elle ignore encore qu'elle sera marquée à tout jamais par cette aventure : le mal de mer, l'exiguïté des espaces comme des relations sociales, le risque vital omniprésent et l'insignifiance de l'homme dans un milieu aussi hostile que suffocant de beauté.
    Peu à peu, son sujet d'étude - la glace - devient une dévorante passion. Elle découvre la douce apparition de la banquise, du premier cristal de frasil à la plaque de nilas ; le fonctionnement de la calotte, de la chute du premier flocon au vêlage de l'iceberg ; ou encore les écosystèmes polaires, du développement d'une algue attachée à la banquise jusqu'à la migration des baleines venues se nourrir de krill.
    Dans ce périple sauvage, qui est aussi le roman de son propre apprentissage, Lydie Lescarmontier se fait l'interprète des pôles. Les glaces sont à la fois les baromètres et la mémoire climatique du monde. Saurons-nous écouter leur cri d'alarme ?

  • Vous vous souvenez de Sonia et Alexandre et de leur longue marche en Afrique ? Ils récidivent avec leurs deux enfants, Philaé et Ulysse, âgés de 9 et 6 ans, toujours à pied, mais avec une charrette à zébus et deux équipiers malgaches. Ce premier tome couvre les mille premiers kilomètres sur près de cinq mille kilomètres parcourus en quatre ans à travers un pays grandiose qui, malgré ses nombreuses richesses, est l'un des plus pauvres au monde. La courageuse famille part à l'assaut de pistes vertigineuses, traverse des zones infestées de bandits, franchit des fleuves immenses en faisant flotter sa charrette et nager ses zébus au milieu des crocodiles, pousse sa roulotte dans les marécages de la côte ouest, parmi les moustiques et les baobabs géants, avant de gagner des plages immaculées... Au-delà de ces péripéties, les Poussin découvrent un pays profondément enclavé et des populations résilientes, luttant pour leur survie alimentaire. Leur périple est semé d'embûches mais il est aussi un bel hymne à la sobriété heureuse, à l'aventure en famille et à la nécessaire solidarité.

  • Le chemin des estives

    Charles Wright

    Un livre de voyage autant extérieur qu'intérieur. Ecrit avec les pieds, le coeur et de la culture !

    "Partout, il y avait trop de bruit, trop de discours. Un jour, j'en ai eu marre de cette frénésie et je suis parti. Certains vont chercher le bonheur en Alaska ou en Sibérie, moi je suis un aventurier de la France cantonale : je lorgne du côté d'Aubusson, du puy Mary et du plateau de Millevaches..." Sans le moindre sou en poche, misant sur la générosité des gens, un jeune aspirant jésuite s'échappe de la ville et de la modernité avec le désir de renouer avec l'élémentaire.

    Il s'offre une virée buissonnière à travers les déserts du Massif central. Une petite promenade de sept cents kilomètres à pied. Le chemin des estives, récit de ce voyage, est une ode à la désertion, à la liberté, à l'aventure spirituelle.

    On y croise les figures de Rimbaud, de Charles de Foucauld, mais aussi des gens de caractère, des volcans, des vaches. Au fil des pages, une certitude se dessine : le bonheur est à portée de main, il suffit de faire confiance et d'ouvrir les yeux.

  • Juin 2010 : Mélusine décide de partir seule avec sa vieille moto 125 cm3 pour « aller le plus loin possible » en direction de l'est. On lui prédit qu'elle ne dépassera pas le périphérique parisien. Quatre mois plus tard, elle arrive pourtant à Vladivostok, où la mer du Japon l'arrête.
    À sa manière, elle a trouvé dans ce voyage initiatique hors du commun ce qu'elle était partie chercher : sa liberté. Mais elle revient avec de nombreuses questions sur cette notion de liberté, différemment vécue d'un pays à l'autre, plus particulièrement par les femmes.
    Alors elle décide de repartir, toujours sur sa moto, véritable vecteur de rencontres. Du Moyen-Orient à l'Asie centrale, de l'Asie du Sud à l'Afrique de l'Est, elle traverse des contrées que l'on connaît mal et dont on a parfois une image négative : Iran, Rwanda, Myanmar, Pakistan, Somaliland...
    Plus de cinquante pays, cent mille kilomètres, quinze films et des milliers de rencontres et interviews plus tard, elle raconte la genèse de sa quête.

  • Lisière

    Kapka Kassabova

    Quand Kapka Kassabova retourne en Bulgarie, son pays natal, pour la première fois depuis vingt-cinq ans, c'est à la frontière avec la Turquie et la Grèce qu'elle se rend. Une zone inaccessible lorsqu'elle était enfant et que la guerre froide battait son plein, un carrefour qui grouillait de militaires et d'espions, où il ne faisait pas bon s'aventurer.
    Au gré de son voyage, Kapka découvre les lieux qui furent dominés par des forces successives, de l'Empire Ottoman au régime Soviétique, et baignés de mythes et légendes. Son livre est peuplé des magnifiques portraits de contrebandiers, chasseurs de trésor, botanistes et gardes-frontières, et aussi de femmes et d'hommes qui ont traversé la Turquie à pied depuis la Syrie ou l'Irak.

  • Partagez un bout de chemin avec cette scientifique attachante ayant une sensibilité artistique profonde. Laissez-la vous raconter pourquoi elle se plonge dans la nature, ce que cela fait naître comme réflexions personnelles et ce que cela lui apporte en expérience de vie. A travers ce récit intimiste qui mêle connaissances scientifiques et regard poétique sur la nature et l'histoire de l'Univers découvrez une approche originale qui permet un autre regard sur comment flâner dans la nature en étant proche de ses sensations et en découvrant des choses insoupçonnées sur la vie sur Terre et ce qui nous entoure là, très loin.
    Laissez vous porter par une auteure sensible à la nature, du minuscule à l'infiniment grand, et à la beauté qui en émane.

  • Auteur de polars naturalistes, Pascal Dessaint nous invite, le temps d'un livre, à partager ses marches dans la nature, de la balade nocturne à l'excursion hors des sentiers battus et jusqu'au périple en montagne. Observateur malicieux, il partage, non sans humour, sa philosophie à la fois hédoniste et contemplative de la randonnée, ses rencontres inattendues au détour du chemin et son émerveillement devant une nature toujours belle et parfois rebelle.

  • « Le monde qu'a découvert mon grand-père est en train de mourir. » C'était il y a soixante ans. Le commandant Cousteau dévoilait les merveilles d'un univers jusque-là inaccessible. Aujourd'hui, nous menons notre planère à la destruction. Face à l'urgence, Céline Cousteau, sa petite-fille, reprend le flambeau.
    « Mon grand-père a fait rêver la planète. Il n'était pas né écologiste. Son cri d'alarme est venu des tripes, de ce qu'il a vu et ressenti en explorant le monde. C'est lui qui m'a appris à plonger dans la mer, quand j'avais neuf ans.

    Mon enfance à moi m'a fait respirer le poumon de la Terre. Depuis, je n'ai cessé de retourner en Amazonie. Auprès de ces tribus, au milieu de ces arbres majestueux, j'ai appris une leçon essentielle : il faut se souvenir de ce que c'est, survivre.

    J'aurais aimé poursuivre le dialogue avec mon grand-père, lui raconter ce que je fais. Cette continuité lui aurait donné de la joie. Car les temps ont changé et il y a urgence.

    Nous devons laisser la nature reprendre son souffle. Ma famille sonne l'alarme depuis trois générations. Il nous faut repartir des choses simples, de nos origines. Puis passer à l'action.

    Ce qui va déterminer ce changement, c'est de savoir si nous avons vraiment envie de vivre. »

  • Une immersion dans la nature sauvage ou résiliente au fil des voyages de l'écrivain, des forêts alpines aux steppes russes, en passant par les jardins ouvriers des centres urbains.

  • Fou d'alpinisme, Jon Krakauer nous offre ici le récit de douze aventures en montagne. Il nous entraîne ainsi dans l'ascension du sommet de l'Eiger, de cascades de glace mais aussi sur les parois d'un canyon du Colorado, nous livrant au passage sa vision personnelle - et quelque peu critique - de Chamonix, cette « capitale mondiale de l'alpinisme ».
    Nous le suivons avec un intérêt qui ne faiblit jamais de l'Alaska à l'Himalaya, des Rocheuses aux Alpes, comme si nous vivions les ascensions en direct à ses côtés. Krakauer a le don rare de restituer l'atmosphère d'un lieu, de nous rendre sensibles à ses spécificités tout en traçant sur le vif le portrait des hommes souvent fascinants qu'il rencontre chemin faisant.

empty